Langues de Guyane

Le monde végétal chez les wayana

Comme pour le monde animal (mëkpalë), le lien étroit que la culture wayana entretient avec le monde végétal (lo nekalë : littéralement ce que donne la terre) est prétexte à faire surgir les classifications « indigènes » qui organisent le monde du vivant.

Le travail qui suit vise donc à accompagner des enfants de cycle 1 dans la découverte progressive de leur environnement floristique en respectant les catégories en usage dans leur quotidien.

Documents à consulter
Edito

Le site académique Langues de Guyane a vocation à compiler les ressources pédagogiques et la littéracie utilisées par les enseignants de/en ces langues. Ce site s’inscrit dans le fil dévidé par :

● la Déclaration de Cayenne du 18 décembre 2011 qui a clos les assises du plurilinguisme des outre-mer, en particulier au travers de sa recommandation n° 25 : « Créer un portail Internet pour les langues des Outre-mer où les outils didactiques et les ressources linguistiques seront mis à la disposition de tous. ».

● la loi de refondation de l’école (2013) qui acte la possibilité du recours aux langues amérindiennes et créoles pour l’acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture (article L321-4 du code de l’éducation).

● les directives ministérielles du 13 juin 2016 qui engagent à passer d’un bilinguisme de substitution actuel, confiné au cycle 1 du niveau préélémentaire, à un bilinguisme additif, généralisé sur la continuité des cycles 1 à 3 sur plusieurs écoles du territoire guyanais (Journal officiel : compte rendu intégral des travaux de l’Assemblée Nationale – XIVe législature – session ordinaire 2015 – 2016 - 1ère séance du 14/06/16).

Didier MAUREL (IEN en charge de l’enseignement des langues de Guyane)


Suivez-nous, s’informer, rechercher...

ILM Guyane
ILM Guyane
Nenge(e)-tongo
Nenge(e)-tongo

©2018 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales