Langues de Guyane

Découvrir le monde en classe de Parikwaki [Palikur]

DECOUVRIR LE MONDE en classe de parikwaki (palikur)Le dossier est constitué de 10 séries de mots clés correspondant à la maturité langagière d’enfants palikurophones de PS, MS et GS.

Ces mots clés dessinent en filigrane des progressions expérimentales pour la classe de parikwaki en inventoriant les champs sémantiques renvoyant aux différents domaines travaillés dans le champ disciplinaire DECOUVRIR LE MONDE.

Ce faisant, le dossier introduit aux spécificités linguistiques du parikwaki qui se distancient du français (par exemple l’utilisation des noms dépendants dans le module Uvit, des classificateurs dans le module Gahumwan) et aux thématiques constitutives de l’identité parikwene (place du manioc, de l’artisanat traditionnel, de la faune et de la flore amazonienne).

Le tableau qui suit met en relation les 10 modules d’apprentissage définis par les Intervenants en langue parikwaki et les intitulés institutionnels :

Ewkaki (les objets traditionnels du quotidien) → Découvrir les objets

Paye wis kawih ? (qu’est-ce qu’on utilise ?) → Découvrir la matière

Pwikne (animaux) → Découvrir le vivant

Paye wis mutuh ? (qu’est-ce qu’on plante ?) → Découvrir le vivant

Paye ik wis keh akak kaneg ? (que fait-on avec le manioc ?) → Découvrir le vivant

Uvit (le corps) → Découvrir le vivant

Timap - Hiyap - Dax - Ayh - Aketri (les 5 sens) → Découvrir le vivant

Gahumwan (comment est-ce ?) → Découvrir les formes et les grandeurs

Kineyva (Où est-ce ?) → Se repérer dans l’espace

Aysaw (quand ?) → Se repérer dans le temps

Télécharger cet article : Enregistrer au format PDF
Edito

Le site académique Langues de Guyane a vocation à compiler les ressources pédagogiques et la littéracie utilisées par les enseignants de/en ces langues. Ce site s’inscrit dans le fil dévidé par :

● la Déclaration de Cayenne du 18 décembre 2011 qui a clos les assises du plurilinguisme des outre-mer, en particulier au travers de sa recommandation n° 25 : « Créer un portail Internet pour les langues des Outre-mer où les outils didactiques et les ressources linguistiques seront mis à la disposition de tous. ».

● la loi de refondation de l’école (2013) qui acte la possibilité du recours aux langues amérindiennes et créoles pour l’acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture (article L321-4 du code de l’éducation).

● les directives ministérielles du 13 juin 2016 qui engagent à passer d’un bilinguisme de substitution actuel, confiné au cycle 1 du niveau préélémentaire, à un bilinguisme additif, généralisé sur la continuité des cycles 1 à 3 sur plusieurs écoles du territoire guyanais (Journal officiel : compte rendu intégral des travaux de l’Assemblée Nationale – XIVe législature – session ordinaire 2015 – 2016 - 1ère séance du 14/06/16).

Didier MAUREL (IEN en charge de l’enseignement des langues de Guyane)


Suivez-nous, s’informer, rechercher...

ILM Guyane
ILM Guyane
Nenge(e)-tongo
Nenge(e)-tongo

©2018 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales